Les bonnes pratiques de l'UCLouvain en matière de recrutement

Les personnes qui participent au processus de sélection d’un nouveau membre du personnel ont le souci d'un travail intègre et qualitatif, au profit de l'UCLouvain, institution d'enseignement et de recherche au service de la communauté. Leur mission est de déceler le ou la candidat·e :

  • qui possède les qualifications requises (tant en ce qui concerne le profil de base de la fonction à pourvoir que ses spécificités) ;
  • qui soit capable de s'intégrer à l'institution et d'adhérer à ses valeurs ;
  • qui soit à même de progresser dans les différentes facettes de son métier et de suivre l'évolution de l'institution.

Il ou elles agissent dans le respect des règles énoncées ci-après.

  • Le recrutement s'effectue dans le respect des droits et de la dignité de la personne : les personnes qui participent au processus de sélection s'abstiennent de méthodes qui pourraient nuire aux personnes concernées, ou porter atteinte à leur dignité (choix des questions posées, méthodes utilisées, ton employé).
  • Les informations demandées, sous quelque forme que ce soit, au ou à la candidat·e à un emploi ne peuvent avoir comme finalité que d'apprécier sa capacité à occuper l'emploi proposé ou ses aptitudes professionnelles.
  • Le processus de recrutement et de sélection se déroule de manière objective, sans discrimination sexiste, ethnique, religieuse, politique, d'âge, d'état civil, de passé médical.
  • Tout recrutement se déroule sur la base d'informations correctes et suffisantes au sujet de l'institution et du poste offert. Les candidat·e·s sont informé·e·s de la façon la plus objective possible sur la fonction à pourvoir et le profil requis pour celle-ci afin de pouvoir évaluer l'opportunité de participer à la procédure de sélection. Les candidat·e·s sont notamment informé·e·s des barèmes en vigueur et des règles d'évolution dans la carrière applicables au sein des universités de la Communauté française, ainsi que du processus de sélection lui-même.
  • Le ou la candidat·e participe librement à la procédure.
  • Les outils utilisés (outils psychotechniques, mises en situation, tests de langues,…) sont professionnels, validés, mis à jour et maîtrisés par l'utilisateur ou utilisatrice qui fait preuve de totale compétence en la matière. Les tests sont utilisés moyennant l'accord des candidat·e·s qui sont informé·e·s de leur contenu. Les candidat·e·s peuvent également obtenir un debriefing de leurs tests.
  • Les documents issus du travail de sélection sont toujours présentés et conservés de manière à sauvegarder le secret professionnel et dans le respect du RGPD. (renvoi aux règles à diffuser en la matière : conservation et c…) .
  • En-dehors du partage des informations, en équipe de collègues et avec les personnes participant à la sélection en vue d'une meilleure compréhension du dossier, les informations recueillies auprès d'un ou d'une candidat·e· ne peuvent être divulguées.
  • Le ou la candidat·e a droit à l'information : le ou la candidat· est informé·e clairement de l'utilisation qui sera faite des données recueillies à son égard, de la manière dont toute décision sera prise, des délais à prévoir et des intervenants dans la procédure. Un feed-back est donné aux candidat·e·s retenu·e·s et non-retenu·e·s. Une réponse écrite leur est communiquée dans un délai raisonnable.
  • Des références chez d'anciens ou actuels employeurs ne peuvent être recueillies sans l'accord du ou de la candidat·e.

Ces règles ont été élaborées en conformité avec les dispositions légales concernant le recrutement et la sélection de travailleurs (Arrêté royal du 31 août 1999 rendant obligatoire la convention collective de travail n° 38quater du 14 juillet 1999, modifiant la convention collective de travail n° 38 du 6 décembre 1983, modifiée par les conventions collectives de travail n° 38bis du 29 octobre 1991 et n° 38ter du 17 juillet 1998).